top of page
Rechercher

Guide d'Application : Plan Local de l'Arbre (PLA)

Dernière mise à jour : 23 oct. 2023



Nous préconisons la mise en place d'un #PLA (Plan Local de l'Arbre) en amont de tout projet de plantation & transplantation.

L'utilité d'un Plan Local de l'Arbre illustrée en une image :

Identification d'arbres sur le point d'être abattus pour le projet de l'autoroute A69, un homme est perché dans un arbre pour stopper le chantier. La police est devant le chantier. De l'autre côté il y a un  arrêt de bus vitré et une avenue en béton sans arbre
Les ressources en arbres disponibles pour répondre aux besoins en arbres matures

Ci-dessous, nous avons d'une part, une belle illustration d'un arrêt de transport en commun à nu d'une grande avenue urbaine. Durant la période d'attente du transport, les passagers seront exposés aux fortes chaleurs en attendant le transport, malgré la paroi vitrée. Ainsi, les personnes vulnérables telles que les personnes âgées ou les bébés peuvent subir des coups de chaleur notamment sous l'effet de serre du mobilier urbain. Des arbres à large houppier, procurant de l'ombre sur l'arrêt de bus, pourraient réduire considérablement la température.

De l'autre côté, nous avons des travaux de déblayage de l'autoroute A69, un projet sensible pour tous les Français. Pour rappel, une mobilisation nationale s'est produite autour du projet de l'autoroute de l'A69 considéré comme écocide. Nous pouvons voir sur la photo qu'un habitant s'est réfugié dans un des arbres pour empêcher qu'on ne l'abatte. Sur de tel projet d'envergure, ce sont des centaines, voire des milliers de végétaux qui seront abattus. Pourtant, ils pourraient largement contribuer à la végétalisation de centres-villes en tant que ressource végétale. Perspective qui n'est pas mis en place à ce jour. En plus d'une réutilisation des ressources et avantages environnementaux, la transplantation d'arbres peut permettre de trouver des terrains d'entente entre deux forces d'oppositions. Attention, ASC ne sous-entend pas que seule la transplantation d'arbres peut être une solution au projet houleux de l'A69.

 

Un Plan Local de l'Arbre (PLA), qu'est-ce que c'est ? Piqure de rappel


À l'image d'un PLU, le PLA est un outil transversal précieux dans la planification des espaces verts des villes et gestion du patrimoine naturel.


Il a pour but de mettre en exergue :


  1. D'une part, les besoins de la ville en végétaux de façon quantitative, qualitative et géolocalisée.

  2. D'autre part, les ressources disponibles de végétaux destinés à être abattus lors de projets urbains.

  3. Enfin, il permettra d'établir une programmation efficace des projets de transplantations d'arbres, et ce, à grande échelle.


Les besoins


Les principaux donneurs d'ordre de PLA sont les communes, CC et la région.

Les besoins en sujets transplantables peuvent provenir de tout le territoire. À la fois dans le domaine privé que public. Néanmoins, les principaux donneurs d'ordre de PLA sont les communes, CC et la région. Une étude approfondie des besoins de chaque service publique est nécessaire pour identifier les besoins en végétalisation de la ville. En effet, il est très important d'avoir une perspective transversale de la ville et ne pas se cantonner aux services espaces verts & urbanisme.



  • Les besoins en végétalisation d'arbres matures des collectivités peuvent émaner aussi bien du service scolaire pour la végétalisation des cours d'école que du service social pour une végétalisation des quartiers sensible ou encore des jardins d'EHPAD. Les services urbanisme et mobilité auront certainement la demande la plus forte afin de végétaliser les nouveaux projets d'envergure ou verdir les arrêts de transport futurs et existants.

  • Le parc privé peut également formuler un besoin en végétalisation d'arbres et arbustes matures pour les constructions d'aménageurs privés ou pour le besoin du particulier. Sauf concertation avec les pouvoir publics, les besoins du secteur privé ne seront pas recensés dans un PLA.


Les ressources naturelles


Il y a suffisamment de végétaux disponibles dans les zones urbaines pour répondre au besoin.

Les ressources naturelles en végétalisation de sujets matures représentent l'ensemble de végétaux vivants et grandissant en milieu urbain. Qu'ils soient sur une parcelle publique ou privée. Tous les végétaux situés dans des zones d'espaces boisés classés sont intouchables. Ils ne représentent pas une ressource naturelle que l'on peut déplacer en ville. Il y a suffisamment de végétaux disponibles dans les zones urbaines pour répondre au besoin. Il suffit de les détecter. On estime que pour une ville de 120 000 hab, c'est environ 300 arbres (hors arbustes et plantes) qui sont abattus chaque année lors de projet urbain.

Tous les végétaux sont transplantables et ont le droit à une deuxième vie.

Les ressources naturelles en végétalisation matures se trouvent sur le territoire du prestataire public, en milieu urbain. Attention à ne pas se limiter aux arbres dits d'ornements. Tous les végétaux sont transplantables et ont le droit à une deuxième vie. De plus, la séquestration carbone actuelle et future des arbustes et des arbres ordinaires est très importante en milieu urbain. Il ne faut pas se focaliser uniquement sur les arbres "qui en jettent".


CRM représentant les végétaux existants sur une ville, les îlots de chaleur. Une zone parcellaire de travail est sélectionnée
PLA : recensement des végétaux existants et les zones sans végétaux

Carte recensement de végétaux et identification des zones en besoins de végétaux




 

Les enjeux du Plan Local de l'Arbre (PLA)


1. Optimiser les dépenses publiques et mettre en avant les valeurs écologiques


La mise en place d'un PLA permet de minimiser le budget d'achat de nouveaux arbres et d'éviter le prélèvement en milieu naturel (forêt, parc, etc). Ainsi, la commune utilise les végétaux adultes présents sur son territoire plutôt que de les importer parfois de pépinières internationales. Cela évite une incohérence entre la volonté d'être une "ville verte" avec un joli palmarès de plantation d'arbres et le coût carbone de ces arbres importés. En effet, le coût carbone de la transplantation d'un arbre élaborée par une transplanteuse sera toujours inférieur à celui d'un acheminement par camion des centaines, voire milliers d'arbres que nous importons chaque année pour redorer l'image des villes.


Une ville moyenne de 100 000 hab détruit en moyenne 300 arbres par an dont au moins 50% auraient pu être transplantés sur le territoire.

Vue satellite de la ville de Grenoble avec identification des arbres et végétaux
Plan Local de l'Arbre : Recensement des végétaux ville de Grenoble

Exemple de référencement des végétaux de la ville de Grenoble


Si les arbres abattus sont vus comme une ressource territoriale, alors nous verrons apparaitre une économie circulaire de ces ressources végétales en donnant une seconde vie aux arbres urbains.




2. La diminution des risques de catastrophes naturelles

Le PLA sera considéré comme une mesure préventive et curative pour tout ce qui concerne les risques liés aux catastrophes climatiques, pollution de l'air et aux températures extrêmes.


Un PLA permet une meilleure gestion d'enjeux de sécurité & dépenses publiques. Il permet aux pouvoirs publics de répondre à des objectifs établis par des entités supérieurs telles que la région, l'État ou encore l'ONU à travers les Objectifs de Développement Durable.


La sécurité publique relève de la responsabilité et de la compétence de chaque commune. Elle devra mettre en place des mesures préventives ou curatives pour limiter la mise en danger de sa population. Ainsi, le PLA sera considéré comme une mesure préventive et curative pour tout ce qui concerne les risques liés aux catastrophes climatiques, pollution de l'air et aux températures extrêmes. Tout en améliorant le volet social et sociétal avec une totale maitrise des coûts.



Identifaction d'emplacement d'arbres utiles pour lutter contre les inondations. La carte FMGLOBAL recense les risques d'inondation de la ville de Paris
Risque naturelle d'inondation de la ville de Paris

Carte @FMGLOBAL des risques naturels : Risque d'inondation à Paris


Grâce à une planification optimale des plantations, un PLA prenant en considération les données sur les risques naturels recensé sur leur territoire, la #Transplantationarbres matures permettra de lutter contre les catastrophes naturelles. Ici, nous avons pris l'exemple des risques d'inondations sur la ville de Paris. Si des arbres matures aux réseaux racinaires importants sont plantés dans les zones rouges, le politique maximisera le potentiel d'infiltration des eaux pluviales et donc de diminuer les risques d'inondations et/ou de sécheresse.



Si vous souhaitez mettre en place une étude pour l'élaboration d'un PLA faite une demande ici.

Pour faire un devis de déplacement des arbres c'est ici.








20 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page